Le réseau NS-PARK présente PREDI-STIM

Communiqué de presse

 

Le réseau NS-PARK présente PREDI-STIM, Une étude prédictive de la stimulation cérébrale profonde sur la plus grande cohorte mondiale jamais réalisée dans le domaine

 

À l'occasion de la journée mondiale Parkinson du 11 avril 2022 le réseau NS-PARK (F-CRIN) présente PREDI-STIM, une étude promue par le CHU de Lille ayant pour objectif de prédire les résultats de la stimulation cérébrale profonde du noyau subthalamique afin de sélectionner les meilleurs candidats pour cette chirurgie qui s’avère très efficace pour soigner les parkinsoniens atteints de formes sévères de la maladie. A ce jour, 617 patients ont été inclus dans cette étude, avec la participation de 17 centres experts français du réseau national NS-PARK/F-CRIN, ce qui constitue la plus grande cohorte mondiale pour ce traitement.

 

La maladie de Parkinson touche 200.000 à 250.000 personnes en France, plutôt autour des 60 ans mais parfois aussi les plus jeunes. Elle figure au second rang des maladies neurodégénératives après la maladie d’Alzheimer. Environ 25.000 nouveaux cas sont recensés chaque année. C’est une affection neurodégénérative qui touche les systèmes moteurs, caractérisée par une accumulation anormale de fer et de protéine alpha synucléines associée à une perte des neurones dopaminergiques nécessaires au contrôle automatique du mouvement. Cette maladie entraine progressivement des troubles moteurs (lenteur du mouvement, raideur des membres et des tremblements) et non moteurs (troubles de l’humeur, du sommeil, de l’olfaction, constipation, hypersalivation, sudation, etc …). Après plusieurs années de traitements, certains malades développent une réponse irrégulière aux médicaments antiparkinsoniens, justifiant alors de discuter l’indication d’une approche chirurgicale. Fondé il y a plus de 10 ans par le Professeur Olivier Rascol, neurologue, professeur de Pharmacologie Clinique au CHU de Toulouse, coordinateur de l’infrastructure F-CRIN, le réseau NS-PARK regroupe 27 centres français dont 25 centres experts Parkinson. Le réseau travaille à l’échelle nationale sur des programmes de recherche collaboratifs, afin de faciliter la recherche pour développer des thérapies innovantes et améliorer la prise en charge des patients. Sa dynamique et son expertise ont permis d’accompagner plus de 70 études académiques ou industrielles depuis 2014, et le suivi de plus de 20.000 patients (10% des parkinsoniens en France) dans une cohorte prospective unique en Europe, incluant des données démographiques, cliniques et génétiques et bientôt d’imagerie, faisant du réseau un outil extrêmement précieux pour la recherche sur la maladie de Parkinson. Aujourd’hui, la communauté des centres du réseau est fière d’annoncer les premiers résultats de l’étude PREDI-STIM.

 

PREDI-STIM, fruit de la collaboration de l’équipe lilloise et du réseau NS-PARK analyse les facteurs prédictifs des résultats de la stimulation cérébrale profonde

A l’heure actuelle, il existe de nombreux traitements pour améliorer les symptômes de la maladie : les traitements médicamenteux classiques comme la L-dopa mais aussi des techniques plus invasives telles que la stimulation cérébrale profonde du noyau subthalamique. Cette technique récente, que les centres du réseau NS-PARK sont capables de maîtriser, se révèle très efficace lorsqu’après plusieurs années, le traitement oral ne suffit plus. Cependant, elle n’est pas indiquée pour toutes les personnes, notamment celles qui sont trop âgées ou à risque de développer par exemple des troubles intellectuels ou de la marche qui compromettent le bénéfice de cette chirurgie. Au-delà de ces critères de base, tous les patients éligibles ne répondent pas de la même façon, sans que l’on ne puisse prédire à ce jour de façon parfaitement précise quels seront les meilleurs ou les moins bons répondeurs. D’où l’importance de poursuivre les recherches pour affiner nos connaissances et améliorer nos critères de sélection en amont.

 

La dynamique du réseau NS-PARK/F-CRIN a permis de constituer la plus grande cohorte prospective mondiale pour ce type de traitement

 

L’étude PREDI-STIM, coordonnée par les Prs David Devos (CHU de Lille) et Jean-Christophe Corvol (CHU Pitié-Salpêtrière), promue par le CHU de Lille, a pour objectif de prédire la réponse à la stimulation cérébrale profonde du noyau subthalamique en termes PREDI-STIM des facteurs prédictifs de la réponse thérapeutique sur la qualité de vie stimulation subthalamique dans la maladie de Parkinson d’amélioration de la qualité de vie des patients 1 an après l’intervention et au-delà. Ceci permettra de proposer de nouveaux critères de sélection garantissant un meilleur bénéfice/risque à long terme pour les malades candidats à cette intervention complexe et couteuse. À ce jour, 617 patients ont été inclus dans 17 centres experts français du réseau NS-Park/F-CRIN. A côté de critères cliniques, les chercheurs surveillent de nombreux autres critères (imagerie cérébrale, marqueurs biologiques et génétiques) chez les patients candidats à la chirurgie, afin de mieux comprendre et de prédire leur devenir après l’intervention. Parmi les premiers résultats ayant fait l’objet de publications scientifiques de haut niveau il apparaît par exemple que les profils de personnalité influencent la satisfaction des personnes opérées (Dr Christine Brefel-Courbon, CHU de Toulouse) alors que l’existence de troubles du comportement au cours du sommeil ne constituent pas un facteur de mauvais pronostic (Dr Ana Marques, CHU de Clermont-Ferrand). De nombreux autres facteurs prédictifs sont en cours d’analyse : une trentaine d’études sont actuellement en cours sur cette cohorte de patients suivis pendant au moins 5 ans. Il s’agit de la plus grande cohorte mondiale jamais réalisée pour ce traitement, une prouesse qui témoigne de l’excellence de la recherche française et le dynamisme du Réseau NS-PARK (F-CRIN) pour combattre la maladie de Parkinson.

« Les progrès technologiques de la stimulation cérébrale profonde et les premiers résultats, très encourageants, de cette étude vont nous permettre de mieux définir les meilleurs candidats à ce type de traitements, aussi bien en termes d’efficacité que de sécurité. Il est remarquable qu’en France, nous ayons réussi à nous coordonner pour travailler tous ensemble, ce qui a permis de renforcer nos compétences scientifiques et de démultiplier nos capacités d’investigation. Au-delà de l’étude PREDI-STIM, et grâce à cet effort collectif, nous commençons à disposer d’un nombre croissant de résultats originaux et de publications scientifiques issus de nombreux programmes de recherche collaboratifs évaluant diverses thérapies innovantes, en partenariat avec les CHU, l’Inserm et les industriels, alors qu’aucun d’entre nous n’aurait été en mesure de mener de tels projets à titre individuel. Cette dynamique en réseau que nous présenterons lors de notre prochaine journée nationale F-CRIN le 14 avril à l’institut Pasteur constitue un exemple unique en Europe. Elle permet d’accélérer la recherche et l’accès aux nouvelles thérapeutiques ; j’en suis personnellement très fier. Nous sommes aussi tous particulièrement reconnaissants envers les patients ayant accepté de participer à ces différents programmes » déclare le Pr Olivier Rascol, neurologue, professeur de Pharmacologie Clinique, coordinateur de l’infrastructure F-CRIN et du réseau NS-PARK (F-CRIN).
L’inclusion dans la cohorte est proposée à tous les patients présentant une maladie de Parkinson (ou syndrome apparenté) suivis dans les Centres Experts Parkinson ou sites membres du réseau NS-PARK (F-CRIN). Pour plus d’information et accès aux publications : https://parkinson.network/fr/presentation-generale/participation-cohorte-ns-park.

 

A propos de NS-PARK (F-CRIN)

Labellisé F-CRIN en 2014, le réseau NS-PARK (F-CRIN) est un réseau national de recherche clinique sur la maladie de Parkinson et les mouvements anormaux. Il regroupe les investigateurs et cliniciens chercheurs de 27 centres français dont les 25 centres experts Parkinson français. Sa gouvernance est assurée par un bureau exécutif composé d’un collège de coordonnateurs reconnus au niveau national et international : Pr Olivier Rascol (Toulouse), le Pr Jean-Christophe Corvol (Paris, Pitié Salpêtrière), le Pr Franck Durif (Clermont-Ferrand), Pr David Devos (Lille) et le Pr Stéphane Thobois (Lyon). NS-PARK a pour objectif de faciliter la recherche clinique et de participer au développement de thérapies innovantes pour améliorer la prise en charge des patients. Le réseau est labellisé et financé par l'infrastructure nationale de recherche clinique F-CRIN. Il reçoit également un soutien financier annuel de l'Inserm et du Ministère de la Santé dans le cadre du plan Maladie Neurodégénératives de la DGOS (plan MND).

 

A propos de F-CRIN
Créée en 2012, portée par l’INSERM et financée par l’ANR et le ministère de la Santé, F-CRIN (French Clinical Research Infrastructure Network) est une infrastructure d’excellence au service de la recherche clinique française. Elle a pour but de renforcer la compétitivité de la recherche clinique française à l’international, d’identifier et labelliser les réseaux de recherche, faciliter la mise en place d’essais cliniques académiques ou industriels, et développer l’expertise des acteurs de la recherche clinique, en mutualisant les savoir-faire, les objectifs et les moyens. L’organisation, qui dispose d’une unité de coordination nationale localisée à Toulouse, a déjà labellisé et fédère actuellement 16 réseaux d’investigation clinique ciblant des maladies d’importance en termes de santé publique (Parkinson, Asthme Sévère, Thrombose, Obésité, Cardio-néphrologie, Sclérose en Plaques, Maladies de la rétine, Maladies auto-immunes, Vaccinologie, Cardiologie, Troubles psychotiques, AVC, Dermatite atopique, Maladie du neurone moteur/maladie de Charcot ), 3 réseaux d’expertise et de méthodologie (Maladies Rares, Dispositifs Médicaux, Epidémiologie) et une plateforme de support à la conduite des essais cliniques. Au total, F-CRIN associe une collectivité de plus de 1400 professionnels en recherche clinique. F-CRIN bénéficie du soutien de l’INSERM, du Ministère de la Santé, de plusieurs CHU, d’Universités de Fondations et d’industriels. Pour plus d’informations : https://www.fcrin.org

 

Contact presse - EVE'VOTREDIRCOM - servicepresse@votredircom.fr – 06 62 46 84 82